Génération Boomerang

Trajectoire d'un boomerang : swerves to Left then up and glided back pour revenir à son point de départ
Boomerang

Avez-vous vu ce film avec Alexandra Lamy « Retour Chez Ma Mère »  ? Si oui, vous savez de quoi va parler cet article ; mais ici, ça ne sera pas sur le ton de la rigolade.

Qu’est-ce que c’est ?

Des adultes qui, après une rupture, un licenciement ou encore une reconversion professionnelle, retournent vivre chez leurs parents.

 

N.B : A ne pas confondre avec la génération Tanguy : celle qui squatte chez papa-maman bien au-delà de la majorité.

 

 Quelques statistiques sur le sujet : Europe 35% des hommes et 21% des femmes de 24 à 35 ans, contre 11% en 2011 en France.

Comment le vivent-ils ?

Point de vue des parents :

 

En général, d’après mes diverses recherches, cela est bien perçu de ce côté car il retrouve à nouveau leur enfant et donc leur rôle de parent protecteur et aussi pour ces derniers, une chance de sortir de leur solitude quotidienne.

Nos parents sont généralement nos alliés dans une situation instable 

 

Point de vue des « enfants » :

 

A contrario, les « enfants » sont accablés par ce retour « au nid » et Jacques-Antoine Gauthier, maître d’enseignement et de recherche à la Faculté des sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne (UNIL) explique cela par les mots suivants : « Le départ du domicile familial s’inscrit dans le processus de transition vers l’âge adulte » nous pouvons facilement comprendre que cet échec place l’individu dans un état assez sombre.

Qu’y gagne-t-on ?

Cependant il ne faut pas se laisser couler, puisque vous êtes de retour chez vos parents, vous avez déjà acquis une stabilité exceptionnellement solide ce qui permettra de rebondir dans un futur plus ou moins proche en fonction de vos objectifs, car il vous faudra constituer des objectifs pour ne pas stagner. Profitez de cette période de stabilité pour commencer à épargner si vous ne l’avez jamais fait, et faite en sorte que votre épargne soit prioritaire sur tout autre sortie d’argent de votre compte bancaire (je vous recommande évidemment les épargnes solidaires comme la nôtre, voir ici) pour vous assurer un matelas de sécurité en cas de rechute.

 

Retrouvez-nous sur notre page Facebook pour plus d’articles, de conseils et laissez-nous un commentaire.

Écrire commentaire

Commentaires : 1