Comment ne plus être dépendant de notre système de retraite ?

Vous l’aurez peut-être remarqué mais on approche des limites de notre système de retraite. En effet nos caisses d’allocation retraite s’endettent pour payer les retraités. Mais comment est-ce possible ? Pour répondre à cette question, il faut se remettre en mémoire le fonctionnement, et le coût de fonctionnement de notre système de retraite.

 

Le principe de la répartition

 

La retraite par répartition française ou « retraite Madoff »

Il s’agit ici de faire cotiser les actifs et les entreprises (employeurs) pour les redistribuer par la suite aux retraités. Tout va bien dans le meilleur des mondes tant qu’il y a plus d’actifs que de retraités (13,4 millions de retraités en 2014 contre 25,8 millions d'actifs). Cela ne vous rappelle rien ? Moi oui :

-le système Madoff (qui est en fait un système bien plus vieux connu sous le nom de pyramide de Ponzi) J’imagine que vous n’avez pas oublié cet homme qui a ruiné énormément de monde aux USA et pas que des pauvres fermiers, de riches entrepreneurs aussi.

Pourquoi je compare les deux me direz-vous ? Il suffit juste de se rappeler comment ce système a été mis à jours : ceux, qui réclamaient leur argent, étaient plus nombreux que ceux qui apportaient de l’argent et c’est la même chose qui nous arrive en France, un, avec l’augmentation du chômage et deux, avec l’augmentation de l’espérance de vie des retraités. L’Etat, pour que ce système ne s’écroule pas, va prolonger à nouveau la durée de vie active, réduire nos pensions de retraites (pour les non cadre de la génération 90 ce sera -18%, vu dans le figaro) et pour couronner le tout, ils réfléchissent à un moyen pour augmenter l’impôt sur nos pensions.

Mais quelles autres perspectives possède l’Etat ?

Les autres systèmes de retraites existant

 

Il existe en plus du système par répartition, les systèmes par capitalisation, et ceux qui ont une forme hybride dite mixte.

Le système de retraite par capitalisation implique que chaque travailleur mette de côté pour sa propre retraite. Cet argent est généralement placé dans un fond de pension qui va générer des intérêts qui détermineront la somme finale.  Personnellement je trouve cette méthode stressante car rien ne garantit vos intérêts, déjà faible à l’origine et il faut aussi avoir la possibilité d’épargner.

Le système mixte ou comme appelé aux USA « pay as you go ». Ce système se base sur le principe de la répartition géré par la Social Security Administration (en gros c’est comme notre sécurité sociale), et celui de la capitalisation comme expliqué ci-dessus. Je n’apprécie pas plus ce système car je considère que moins + moins = moins. Mais notons tout de même la volonté des américains de ne pas se laisser embourber par le système de répartition classique.

 

Le système de répartition suédois :

En Suède, le système de retraite est par répartition et pourtant il y a une petite différence dans sa mise en application qui diffère de notre système. En effet, comme pour un plan d'épargne classique, les actifs capitalisent les cotisations sur un compte individuel à la banque cela produit ainsi la pension future.

 

Attention : contrairement au système par capitalisation ou à un contrat d'assurance-vie où c'est "réellement" votre argent, les pensions à t0 sont payées avec les cotisations de t0 c’est-à-dire que l’argent qui apparaît sur le compte pension pour les cotisants n’est pas réelle mais il le devient lorsque ils seront retraités car l’Etat est endetté vis-à-vis du cotisant. "Au terme de sa vie active, expliquent les économistes Thomas Piketty et Antoine Bozio, le travailleur a ainsi accumulé un certain capital retraite, qui mesure l'ampleur de ses droits à la retraite." (Philippe Frémeaux, Wojtek Kalinowski, Alternatives Economiques n° 283 - septembre 2009). 

 

Le principal intérêt de ce système à mon avis est de clairement savoir ce que l’on recevra comme pension de retraite mais aussi d’être plus rassuré car c’est à l’Etat directement qui nous doit de l’argent (en espérant que l’Etat même en faillite puisse rembourser cette dette).

 

Alors finalement, je dirai que pour ma retraite, j’aimerais un système mixte basé sur le système à répartition à la Suédoise et le système de capitalisation qui me garantie le plus possible mon épargne ainsi que les intérêts.

 

 

 

Retrouvez-nous sur notre page Facebook pour plus d’articles, de conseils et laissez-nous un commentaire.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    seks laski (samedi, 09 septembre 2017 11:36)

    odsprzedawszy